Marylène Le Bars

« Mes premières photos étaient des souvenirs de vacances. 
Puis, j’ai aimé photographier des scènes de rue, faire des portraits comme ici à Gorazde ( Bosnie), images prises sur le marché, dans la rue, ou dans des villages isolés, quelques années après la guerre en ex-Yougoslavie.
Aujourd’hui, au fur et à mesure de mes prises de vue, je me découvre une sensibilité au graphisme présent dans la nature, les paysages, qu’ils soient urbains, ruraux ou maritimes : bouchots dans la baie de Saint-Brieuc, casiers sur le port de Saint-Quay, ou retour de pêche des coquilliers.
Je m’intéresse aussi beaucoup aux couleurs et et à la lumière. »

 

Une réflexion au sujet de « Marylène Le Bars »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *